ADAM François

François Guillaume Gabriel Adam s’engage dans l’Armée de l’air française en janvier 1942. Il est cependant mis en congés d’Armistice après l’invasion complète de la France en fin 1942, suite au débarquement en Afrique du Nord. Il regagne alors la maison familiale dans sa commune natale. Il retrouve rapidement un emploi dans un commerce de charbon, qu’il quitte pour intégrer l’Arsenal de Brest en mars 1943.

Il indique avoir été contacté en juillet 1943 par la résistance locale de Ploudalmézeau. L’heure n’est pas à l’action, il est cependant inscrit sur la liste des volontaires prêts à se battre pour la Libération du pays. Dans le second semestre de l’année 1943, son groupe se rattache au mouvement Défense de la France (D.F). François Adam participe dès lors à la propagande verbale et à la distribution de quelques exemplaires du journal clandestin de son mouvement. Il sert également d’agent de liaison pour la distribution des faux papiers et tickets de ravitaillement aux réfractaires du S.T.O. Ordre lui est donné de récupérer des informations sur l’activité allemande dans les secteurs de Portsall, Kersaint et Saint-Pabu. Pour grossir les effectifs, François Adam démarche une dizaine de ses camarades. En avril 1944, il aurait participé à l’enlèvement de tickets d’alimentation à Ploudalmézeau.

Après le débarquement des alliés en Normandie en juin 1944, François quitte son travail à l’Arsenal et se tient prêt pour les combats. Dans la nuit du 2 au 3 août 1944, il est présent à la réception des parachutages d’armes à Plouguin. Il prend ensuite le maquis à Tréouergat, où se trouve le quartier-général du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau. François Adam est alors affecté au 1er Groupe de la 1ère Section de la 1ère Compagnie en tant que soldat F.F.I.

Composition du groupe :
- ADAM François
- BIZIEN Henri (tué le 15 septembre)
- BRIS Eugène
- COLIN Jean
- COLIN Yves
- DERRIEN André
- HUET François
- JAOUEN Yves
- KERLEROUX François
- KERRENEUR René
- LE CORRE Mathieu (chef de groupe)
- MERRIEN Corentin
- MERRIEN Joseph
- WIMEL Louis

Après avoir perçu leur dotation en armes et avoir instruit de manière rudimentaire les jeunes recrues, François Adam et ses camarades sont déployés. Ils participent aux opérations de Libération dans le canton de Ploudalmézeau avant d’être engagés à la réduction de la poche du Conquet. Le 2 septembre 1944, avec Pierre Menguy, ils sont détachés du bataillon F.F.I pour servir de guides à des soldats anglais de la R.A.F. Le 11 septembre, ils réintègrent leur unité et participent alors aux opérations de nettoyage des zones de combat.

Après la fin des hostilités dans le secteur en septembre 1944, il souscrit un engagement volontaire dans l’Armée française en reconstitution et se voit affecté au Centre d’infanterie divisionnaire n°19 à Landerneau. La guerre terminée, François Adam épouse Renée Quivouron (1921-2002), le 26 septembre 1945 à Ploudalmézeau et poursuit sa carrière dans l’armée.

La sépulture de François Adam se trouve dans le cimetière de Recouvrance à Brest [Carré 08 Rang 10 Tombe 34]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Portfolio

1er Groupe de la 1ère Section de la 1ère Compagnie du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau

Sources - Liens

  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de François Adam (1622 W).
  • ANDRÉ Jacques, Le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau, à compte d’auteur, Brest, 2003.
  • Brest métropole, service des cimetières - sépulture de François Adam.
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de Résistant de François Adam (GR 16 P 2736) - Non consulté à ce jour.

Remerciements à Françoise Omnes pour la relecture de cette notice.