MAREC Louis

Louis Maurice Marec et son frère aîné René sont les enfants d’une ménagère et d’un marin pêcheur. La famille réside au 19 quai du Drellac’h au Conquet avant guerre. Parmi ses amis, citons son proche voisin François Le Bris. Trop jeune pour être mobilisé à la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, Louis Marec travaille comme marin pêcheur sous l’occupation allemande, au moins jusqu’à l’été 1942, date à laquelle la pêche est interdite.

En août 1944, les combats s’annoncent avec l’arrivée des américains dans le Nord Finistère. Louis, son frère René et plusieurs amis veulent participer à la Libération. Ils quittent le Conquet et parviennent à se faire enrôler dans les Forces françaises de l’intérieur (F.F.I). Son frère est mis à disposition de la Compagnie F.F.I de Saint-Renan tandis que Louis est pour sa part affecté au 2ème Groupe de la 1ère Section de la 1ère Compagnie du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau.

Composition du groupe :
- CHEVALIER Raymond
- JAOUEN François
- KERBÉRÉNÈS Victor
- KERBOUL François
- KERBOUL Paul
- KERLEROUX Ildut
- KERMORGANT Louis (1er chef de groupe)
- L’HER Joseph
- LE MEUR Jean
- LE VEN François
- MAREC Louis
- SANQUER Jean (2ème chef de groupe)
- SIZUN Julien

Avec sa compagnie, il participe aux premières opérations de Libération du canton de Ploudalmézeau et à la réduction de la poche du Conquet jusqu’au 10 septembre 1944. Louis Marec est démobilisé à la dissolution des unités F.F.I fin septembre 1944.

Après guerre, Louis Marec reprend la pêche, comme patron sur les navires Mon Rêve fin des années 1940, Roturier dans les années 1950 et Petite Hélène dans les années 1960 et 1970. Louis Marec épouse la sœur de son ami, Anne Le Bris (1922-1982), le 6 juillet 1946 au Conquet. Quelques années après le décès de sa première épouse, Louis Marec se remarie avec Anne Daoudal, le 14 février 1986 au Conquet.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Portfolio

Louis Marec (1999)
Louis Marec à la barre du canot de sauvetage du Conquet Patron Aristide Lucas, lors de son désarmement en 1999.
Crédit photo : Jean-Pierre Clochon (2010)

Sources - Liens

Remerciements à Françoise Omnes pour la relecture de cette notice.