PAUGAM Joseph

Joseph Paugam épouse Gabrielle Castellou à Brest le 23 mars 1918. Breveté de l’école Technique Normale de la Marine, il travaille à l’arsenal de Brest comme Agent Technique. Il est chef du service ajustage-moteurs à l’atelier des machines des Constructions Navales. Ce poste, il le garde tout au long de l’occupation, avec pour seul changement, son évolution de rang en mai 1943 où il devient Ingénieur de 2ème classe.

En avril ou mai 1942, le photographe de l’arsenal Guillaume Maudire contacte Joseph Paugam et l’incite à entrer en résistance au sein du groupe Maudire. Joseph accepte et recrute un petit groupe d’une dizaine d’ouvriers de l’arsenal. Parmi les premières recrues l’on peut citer Honoré Chalm, Louis Brenterc’h et Hervé Quillevéré. L’objectif est de fournir du renseignement et d’œuvrer à la propagande gaulliste.

En 1943, l’ingénieur de 2ème classe des Constructions Navales Paul Bardu monte une formation Marine un peu plus importante, comprenant près de 40 ouvriers de l’arsenal. Le groupe de Joseph Paugam se dilue dedans, la mission reste inchangée ; une plus grande couverture de l’arsenal et de meilleures transmissions des renseignements en plus. Le 10 novembre 1943, Joseph Paugam et Honoré Chalm recrutent Jean Troadec dans le groupe.

Le groupe Marine reçoit également des exemplaires du journal clandestin Défense de la France et le diffuse dans l’arsenal. Cette nouvelle activité de propagande résulte probablement de la rencontre entre Pierre Bernard et Joseph Paugam par l’entremise de Jean Cadiou.

Le groupe Marine fusionne en grande partie avec le nouveau groupe Arsenal de l’ingénieur Jean Aubert, sous commandement du commissaire Raymond Deshaies à partir de mars 1944. Joseph Paugam devient alors le sous-chef du groupe Arsenal jusqu’au siège de la ville en août 1944.

Le siège provoque l’évacuation de la population civile à Brest, les ouvriers de l’arsenal sont tous licenciés et doivent quitter, comme le reste de la population, la cité du Ponant. Joseph Paugam ne semble pas avoir servi au sein des unités F.F.I ayant participé aux combats de la libération.

La sépulture de Joseph Paugam se trouve dans le cimetière de Lambézellec à Brest [Carré 17, Rang 8, Tombe 18]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Archives de Brest = Registre d’état-civil numérisé en ligne
  2. Service Historique de la Défense à Vincennes = Dossier individuel de résistant de Joseph Paugam, sous la cote GR 16 P 460945 (Aimablement transmis par Edi Sizun)
  3. Service Historique de la Défense à Vincennes = Dossier Compagnie F.F.I de fusiliers-marins de Brest (GR 16 P 108)
  4. Brest Métropole = Service des cimetières