F.T.P Giloux

Bataillon Francs-Tireurs et Partisans Giloux

[Avril - Septembre 1944]

Cette unité combattante tire son origine du Groupe Giloux de Brest. Avec son maigre effectif, Albert Yvinec part du côté de Scrignac en avril 1944 puis dans la région de Callac en mai. Le recrutement va bon train, les communications avec l’état-major F.T.P est maintenu et quelques actions sont organisées. Au tout début juin, l’unité pose ses valises à près de la chapelle de Saint-Maudez à Plourac’h où ils apprennent deux jours plus tard le débarquement en Normandie. La nuit du 7 juin est consacrée à établir des barrages sur les routes principales et secondaires du secteur. Le 8 juin, sur invitation du maire de Bolazec, les maquisards éliminent deux sentinelles allemandes du dépôt d’armes de la commune. Après récupération d’armes, munitions et équipements, le local est incendié. Ce coup d’éclat permet d’accroître la notoriété de l’unité et de rallier un bon nombre de patriotes à sa cause.

Au début juillet 1944, l’unité se voit promettre par un officier anglais parachuté dans le secteur, un parachutage d’armes et munitions pour entrer en action frontale avec l’armée allemande. Les formations du secteurs et responsables F.T.P sont alertés pour venir bénéficier de ce largage mais après huit jours d’attente en vain, Albert Yvinec comprend qu’il ne recevra rien. Néanmoins, grâce à une liaison à Laz, il parvient à obtenir des parachutages grâce à une équipe Jedburgh. Les parachutages du 14 juillet à Plourac’h, 19 juillet à Plounéour-Ménez, 21 juillet à Plourac’h, 25 juillet à Scrignac et 28 juillet à Gueslesquin (ou Plourac’h ?) permirent enfin d’équiper les patriotes qui affluèrent de toute part. Le Bataillon F.T.P Giloux prenant enfin vie, s’organise et se divise en plusieurs compagnies :

- 1ère Compagnie F.T.P Jean Le Fur, commandée par Pierre Le Foll
- 2ème Compagnie F.T.P Georges Aunis, commandée par Pierre Gueguen et François Pouliquen
- 3ème Compagnie F.T.P Pierre Le Gac, commandée par Alix Guillaume
- 4ème Compagnie F.T.P François Lever, commandée par Jouve
- 5ème Compagnie F.T.P (Le Ponthou), voit le jour ultérieurement.

Avec ces compagnies de combat à sa disposition, le Bataillon F.T.P Giloux ouvre la voie et guide les troupes américaines dans le secteur nord-est du Finistère. Le bataillon est déployé sur la route entre Guingamp et Morlaix, au Ponthou où les 3 et 4 août 1944, elle engage le combat contre les troupes allemandes avant de se replier sur Guelersquin pour y percevoir un nouveau parachutage. Le Bataillon F.T.P Giloux participe aux opérations de Libération dans le secteur Plouigneau et Morlaix. L’unité assure ensuite le nettoyage du secteur pour capturer les derniers ennemis et récupérer du matériel. L’unité est engagée vers le 20 août 1944, devant la poche allemande de Plougastel-Daoulas avant de retourner à Morlaix pour sa dissolution fin septembre 1944.

Présentation rédigée par Gildas Priol, le 5 novembre 2020.