LE BRAS Jean

Jean Francois Marie Le Bras est un médecin officiant à Landerneau. Son cabinet médical se situe au 12 rue de la Fontaine Blanche. Il s’investit au sein de l’association des Gars d’Arvor, notamment à la commission d’hygiène.

Mobilisé à la déclaration de guerre en 1939, il sert au sein du 48ème Régiment d’Infanterie comme sous-lieutenant en sa qualité de médecin. Il participe à la Campagne de France en 1940 où il est fait prisonnier. Interné à l’Offizier-Lager II-B à Choszczno en Pologne, il est libéré en janvier 1941 et revient à Landerneau. Le docteur Jean Le Bras reprend alors aussitôt l’exercice de la médecine auprès de la population.

Nous ne disposons que de peu d’informations sur son activité dans la Résistance. Probablement entré dans les actions clandestines en 1943, il fonde un groupe à Landerneau qui s’affilie bientôt au mouvement Défense de la France (D.F). Ce mouvement s’implante fortement dans la région brestoise. A Landerneau, Jean Le Bras noue des contacts et opère avec le groupe Lambert et plus tard avec le groupe O.R.A de Joseph Radenac.

Son statut de médecin de campagne lui permet des déplacements et autres absences. Suspecté par les Allemands il est interrogé, puis relâché faute de preuve et d’aveu. Avec le rapprochement des mouvements de Résistance, fin 1943 et début 1944, et suite à l’arrestation de Jean-Louis Rolland, Jean Le Bras est en liaison avec Mathieu Donnart. Ensemble, ils préparent la Libération et jettent les bases des Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I) de Landerneau.

En août et septembre 1944, lors des combats de la Libération dans le secteur de Landerneau, Jean Le Bras fait partie en tant que médecin, de l’État-major du Bataillon F.F.I Castel. Il assure également l’intérim de maire à Landerneau jusqu’au retour de Jean-Louis Rolland.

Publiée le , par Dourdon, Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Famille Le Bras, informations et iconographie.
  2. La Dépêche de Brest, édition du 29 janvier 1941.
  3. Fondation de la Résistance à Paris, liste des membres du mouvement D.F du Finistère.
  4. Archives F.F.I de l’Arrondissement de Brest, liste des effectifs du Btn F.F.I Castel.
  5. Bibliothèque nationale de France, bibliothèque numérique Gallica, liste officielle (n°74) de prisonniers français, février 1941 (4-LH4-4448).