DENNIEL Guy

Guy Julien Marie Denniel termine ses grandes vacances à Saint-Ségal avec sa famille quand la guerre éclate en 1939. A Brest, Guy réside avec son frère Yves et sa famille au 1 rue Malakoff à Brest.

Sous l’occupation, le collège Saint-Louis quitte Brest pour fuir les bombardements. Guy est alors envoyé poursuivre ses études à Scaër. Il est ensuite envoyé à Quimperlé où il a plaisir à revoir son frère Yves de temps en temps, en mission pour la Résistance. Après le débarquement de Normandie, Guy quitte ses études fin juin 1944 et rejoint Brest où il retrouve son frère.

Il n’a pas 18 ans quand il entre aux Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I) dans le Groupement Cantonal Brest-Est. Au moment du déclenchement des opérations du siège de Brest en août 1944, Guy Denniel fait partie des F.F.I qui reçoivent la mission de coller les affiches (voir portfolio) signées Joseph Garion, annonçant la déclaration du siège de la ville. L’évacuation de la ville le 14 août 1944 provoque la dislocation de son unité F.F.I. Il gagne alors Saint-Renan et passe avec son groupe et son frère au maquis de Tréouergat le lendemain. Ce groupe de brestois est versé à la Cie F.F.I Saint-Renan le 20 août 1944, formant le troisième groupe de la deuxième section.

Composition du groupe 3 de la Section n°2 :
- BOUCHERIE Édouard
- CHESNAY Robert (chef de groupe)
- CUEFF Albert
- DENNIEL Guy
- DENNIEL Yves
- FALHON René
- HOLLEY André
- JACOB Laurent
- JACOLOT Charles
- JÉZÉQUEL Paul
- LANNUZEL Georges
- LESCOP François
- TABURET Ronan

Avec cet effectif, Guy participe aux opérations militaires du siège de Brest. Il combat à Milizac, Lanrivoaré, Saint-Renan, Plouzané, au fort de Toulbroch, Porsmilin et à Plougonvelin pour la réduction de la poche du Conquet jusqu’à la fin des combats le 10 septembre 1944. Mise en réserve, l’unité ne participe pas à la fin du siège de la ville de Brest et est démobilisée fin septembre à Saint-Renan.

Il entre ensuite aux chemins de fer et effectue son service militaire en 1947 dans les E.O.R d’où il sortira sous-lieutenant. Guy Denniel épouse Yvonne Beuzen le 3 mai 1954 à Brest. Pour son engagement dans les F.F.I, il reçoit la médaille Commémorative 1939-1945, barrette Libération.

Publiée le , par Edi Sizun, Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Famille Denniel, témoignage, documents et iconographie.
  2. Brest Métropole, registre d’état-civil.
  3. Musée du Ponant de Saint-Renan, fonds Baptise Faucher, documents et registre nominatif de la Cie F.F.I de Saint-Renan.
  4. S.H.D de Vincennes, dossier individuel de résistant d’Yves Denniel (GR 16 P 175370).

Télécharger au format PDF