FOULON Hippolyte

Hippolyte Foulon a 19 ans quand il intègre l’armée à la déclaration de la Première Guerre mondiale en 1914. Le 18 juillet 1915, il est blessé par balle au coude gauche à la bataille de Sonvaux dans la Meuse. Sa blessure met un terme à sa guerre, il est rapatrié sur Brest où il est réformé définitivement. Hippolyte épouse Anne Marie Le Gall le 7 août 1918 à Brest. De cette union naissent cinq enfants.

Hippolyte Foulon est employé à l’arsenal de Brest comme Ingénieur Principal des Directions des Travaux Maritimes. Il a entre autres sous ses ordres, le chef de l’atelier auto, Émile Devic. C’est sur son lieu de travail qu’il est recruté dans la résistance par Gilbert Garbe en septembre 1942. Il intègre alors le réseau Confrérie Notre-Dame. Nous ignorons, pour le moment, la nature des services rendus par Hippolyte Foulon dans la clandestinité.

Il aide cependant avec son subalterne, le résistant communiste Yves Le Faou à échapper aux recherches allemandes en fin août 1943.

La sépulture d’Hippolyte Foulon se trouve dans le cimetière de Recouvrance à Brest [Carré 4, Rang 5, Tombe 7]