EOZÉNOU Michel

Michel Eozénou est le fils de cultivateurs établis à La Flosq en Ploudalmézeau. Il semble s’être engagé dans la Marine nationale avant d’épouser la couturière Marie Gouzien, le 15 juillet 1933 à Lampaul-Ploudalmézeau. Trois après leur union, Marie Gouzien décède à l’âge de 26 ans, laissant Michel Eozénou jeune veuf de 28 ans. Servant comme second maître canonnier, il a probablement servi jusqu’à sa mise en congés d’armistice, après l’invasion de la Zone libre par l’armée allemande en fin 1942.

Nous ne disposons pas pour le moment d’informations sur son parcours durant la Seconde Guerre mondiale avant l’été 1944. Membre des Forces françaises de l’intérieur (F.F.I), il est alors affecté au 4ème Groupe de la 1ère Section de la 1ère Compagnie du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau.

Composition du groupe :
- BALCON Edouard
- BERGOT Joseph
- BRIANT Yves
- DÉNIEL Joseph (Potentiel lien de parenté ?)
- EOZÉNOU Michel
- JAOUEN Jean
- KERRÉNEUR Amédée (Chef de groupe)
- LE DUFF Gabriel
- PLUCHON Jean-Louis
- PRIGENT Joseph
- THOMAS François
- THOMAS Guillaume

Avec son unité, Michel Eozénou participe aux opérations de Libération du canton de Ploudalmézeau avant d’être engagé dans la réduction de la poche du Conquet jusqu’au 10 septembre 1944. Après cette date, il participe aux opérations de sécurité et de nettoyage des zones de combats jusqu’à sa démobilisation fin septembre 1944.

Après guerre, alors qu’il est en retraite de la Marine nationale, Michel Eozénou épouse en secondes noces la cultivatrice Marie Guiziou, le 29 mai 1945 à Lampaul-Ploudalmézeau.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Centre généalogique du Finistère, registres d’état civil.
  • ANDRÉ Jacques, Le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau, à compte d’auteur, Brest, 2003.