DREYER Marcelle

Marcelle Anne Guénaff tient le café du 106 rue Jean-Jaurès à Brest.

Elle aurait, dès février 1941, aidé le Groupe Élie en permettant des réunions dans son arrière boutique. Elle aurait était sollicitée par le transporteur Pierre Le Calvez et Couloigner. Marcelle Guénaff aurait introduit dans ce groupe la personne de Charles Roger.

A compter de juillet ou d’octobre 1943, elle sert d’agente occasionnelle pour le réseau Ronsard. Elle met à disposition son commerce comme boîte aux lettres et fournit des renseignements sur les allemands.

Sans que l’on puisse définir clairement la période, Marcelle Guénaff va également diffuser le journal clandestin du mouvement Défense de la France (D.F) sans y adhérer pour autant. Elle aide également à l’approvisionnement des réfractaires du mouvement Libération Nord (L.N).

Nous ignorons l’activité de Marcelle Guénaff au moment du siège et de la Libération. Après guerre, elle épouse Paul Dreyer le 26 octobre 1946.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Marcelle Guénaff-Dreyer (1622 W 35).