PÉRIOU Yves

La Seconde Guerre mondiale le trouve alors qu’il est au cours des Élèves-officiers de réserve à Brest. Il parvient à évacuer vers l’Angleterre où il est promu Aspirant de réserve le 1er juillet 1940 à Plymouth. Avec son équipage, il est interné par les Anglais jusqu’à décembre 1940 puis il est rapatrié sur Toulon pour démobilisation le 3 décembre. Il sert dans la marine marchande à Marseille jusqu’au 20 février 1942 puis il suit des cours à Nantes pour devenir Lieutenant au long cours en août. Il remonte dans le Finistère, le temps de se marier à Plouezoc’h le 22 août 1942 avec Hélène Cloarec.

Après le débarquement américain en Afrique du Nord, il souhaite rallier l’Angleterre et servir pour la France Libre. Il se rapproche de la résistance dans le canton de Guissény-Plouescat en mars ou avril 1943, pour tenter un embarquement. Ses domiciles sont variables, Yves Périou réside à Plouezoc’h, Brest et enfin Landerneau.

A Brest, il fait la connaissance de Paul Dreyer du réseau de résistance Ronsard. A Lesneven, c’est avec Simottel, Roudot qu’il échange tandis qu’à Carantec ses contacts sont Rault et Rotschild. Durant l’attente d’un embarquement, il participe à la propagande du mouvement, la diffusion du journal clandestin et au recrutement de patriotes.

N’ayant pu embarquer, le débarquement en Normandie bouscule ses plans, il se met alors à disposition du docteur Jean Le Bras à Landerneau. Il intègre alors le Bataillon F.F.I de Landerneau alors en formation. Avec son unité combattante, Yves Périou participe aux combats de la libération du secteur. A compter du 10 août 1944, il se met à la disposition de l’unité Marine F.F.I sous les ordres du lieutenant de vaisseau Berger jusqu’au 25 septembre 1944. Il assume parallèlement, la fonction d’interprète auprès des américains du Civil Affair à Landerneau.

Après guerre, il réside au 6 rue Bougainville à Brest et travaille comme vérificateur comptable à la Reconstruction, délégation départementale du Finistère. Son troisième enfant naît en 1953.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance d’Yves Périou (1622 W 1).
  2. Service Historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de résistant d’Yves Périou (GR 16 P 467062) - Non consulté à ce jour.

Remerciement à Françoise Omnes pour la relecture.