LE GOFF Jean-Marie

Jean Corentin Marie Le Goff est le fils de Marie Hénaff (1899-1952) et du clerc de notaire Corentin Le Goff. Trop jeune pour être mobilisé à la déclaration de guerre en 1939, il poursuit ses études à Brest au Collège Saint-Louis jusqu’en 1942. S’ensuit pour lui des études de droit à la faculté d’Angers.

Résistant depuis quelques mois, son père entame à partir d’août-septembre 1943, sur recommandation du mouvement Libération Nord (L.N), un recrutement de patriotes sur la commune puis dans le canton pour le compte de l’Armée secrète (A.S). Cet effectif théorique de volontaires prêts à prendre les armes a pour but de contribuer à la Libération du territoire au moment de l’insurrection nationale. Les premières recrues sont approchées de par leurs expériences militaires afin de former l’encadrement d’une potentielle unité combattante. Jean-Marie Le Goff, se porte également volontaire en septembre 1943 pour intégrer l’effectif, bien qu’il n’ait aucune expérience militaire. Naturellement, il apporte son soutien à son père pour l’organisation de la Résistance dans le canton.

Dans le courant 1944, il est logiquement affecté au sein des Forces françaises de l’intérieur (F.F.I) à la Compagnie du canton de Plougastel-Daoulas et sert notamment d’agent de liaison et de renseignement. Jean-Marie Le Goff participe aux combats de la Libération en août et septembre 1944, notamment comme guide-interprète détaché auprès du 705th Tank Destroyer Battalion.

La Libération du secteur étant effective, dès la dissolution des unités F.F.I, il contracte un engagement volontaire dans l’Armée française en reconstruction. Il sert au sein de la 19ème Division d’infanterie (19e D.I) jusqu’en novembre 1945.

Après guerre, il emboîte le pas de son père en devenant son clerc de notaire. À son tour, Jean-Marie Le Goff deviendra notaire et s’installera dans le sud Finistère.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Jean-Marie Le Goff (1622 W).
  • Archives des F.F.I de l’arrondissement de Brest, registre des effectifs de la compagnie F.F.I de Plougastel-Daoulas.
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de résistant de Jean Le Goff (GR 16 P 355945) - Non consulté à ce jour.