CAPRAIS Sébastien

Sébastien Marie Caprais s’engage dans la Marine nationale à Brest. Il est affecté à la Direction portuaire (D.P) en tant que commis puis maître commis. Il rencontre Marcelle Arzel (1918-1984) à Brest et l’épouse le 24 août 1939 à Telgruc-sur-Mer. De cette union, naîtront trois enfants. Son parcours durant la Guerre 1939-1940 et l’Occupation nous est inconnu.

Sa date d’entrée en Résistance est incertaine. Il indique avoir intégré le groupement cantonal de Ploudalmézeau en avril 1943, ce qu’atteste Joseph Grannec. Cependant, le registre des effectifs du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau indique que son entrée est plus tardive, en avril 1944. N’étant pas affilié à un mouvement de Résistance, la seconde option est donc privilégiée.

Au sein des F.F.I, il est affecté dans l’État-major du Bataillon de Ploudalmézeau comme chef commis aux vivres. Il lui incombe dès lors de gérer l’approvisionnement pour les soldats F.F.I. Tâche peu évidente du fait des manques de moyen, de la rareté de certaine ressources et du nombre de patriotes à nourrir. À son poste, il suit l’unité lors de l’avance durant les combats de la Libération.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Sébastien Caprais (1622 W).
  • La Dépêche de Brest, édition du 26 juillet 1939.
  • ANDRÉ Jacques, Le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau, à compte d’auteur, Brest, 2003.

Remerciement à Françoise Omnes pour la relecture de cette notice.