STÉPHAN Paul

Paul Stéphan réside au 9 cité Kérigonan avec sa famille. En 1940, son frère Louis le fait embaucher à la pyrotechnie Saint-Nicolas malgré son jeune âge.

Il intègre la résistance dans le groupe Élie en 1940. Avec son frère, ils sortent des grenades, explosifs, cartouches et de la poudre qu’ils entreposent d’abord chez eux. Le matériel est ensuite transféré au garage d’Alice et Joseph Abarnou.

Trop jeune pour être inquiété lors du procès du groupe Élie, il n’échappe cependant pas aux allemands et se voit contraint de partir en Allemagne pour le Service du Travail Obligatoire (S.T.O).

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Portfolio

Paul Stéphan en octobre 1951

Sources - Liens

  1. Famille Stéphan, documents, iconographie et témoignage de Raymond Stéphan (frère de Louis et Paul).
  2. Brest Métropole, registre d’état-civil.
  3. BROC’H Jean-François, J’avais des camarades, éditions Télégramme, 1949.