AUDIGOU Yves

Yves Simon Audigou effectue son service sous les drapeaux en 1931 et poursuit quelques années dans l’institution. Il épouse Adolphine Le Goff, le 18 avril 1938 à Trébeurden dans les Côtes du Nord. Yves Audigou quitte l’armée en 1939 et rentre ensuite dans la gendarmerie où il est affecté à la brigade de Lambézellec. Il ne participe pas à la campagne de 1940.

Dans sa caserne, il fait alors la connaissance de Lucas Gallic, qui le recrute en septembre 1943 dans le groupe Gendarmerie. Ce groupe de fonctionnaires se met à la disposition du groupe Action Directe, corps franc du mouvement Défense de la France. Patriote, Yves Audigou met du mauvais esprit à suivre les consignes de sa hiérarchie et tente d’enrayer, à son niveau, la machine de guerre allemande, notamment dans la recherche des jeunes requis pour le S.T.O. Il ne prend cependant pas part aux combats de la libération.