SÉITÉ Vincent

Vincent Olivier Séité est carrier de profession. Il est mobilisé à la déclaration de la Seconde Guerre mondiale en tant que soldat de 2ème classe. Son parcours durant cette période nous est inconnu. Sous l’occupation allemande, il travaille comme carrier à Brest.

Dans les premiers jours d’août 1944, il intègre les Forces françaises de l’intérieur (F.F.I) de sa ville natale. Affecté dans le 2ème Groupe de la Compagnie F.F.I de Lesneven, Vincent Séité prend part à l’insurrection générale en tant que tireur au fusil-mitrailleur.

Composition du groupe n°2 :
- ABALAIN Paul
- APPÉRÉ Pierre (Chef de groupe)
- BERVAS Georges
- BRANELLEC Paul
- CAMBLAN Pierre
- DIREUR Albert
- GÉLÉBART Jean
- JEFFROY Émile
- LANCHEC Jean
- LE ROUX Marcel
- LESCONNEC Jean
- PÉLLENNEC Jean-Louis
- REFLOCH François
- SÉITÉ Vincent
- THOMAS René

Avec son unité, le carrier participe aux opérations militaires de Libération du secteur de Lesneven. Son attitude au combat lui vaut d’ailleurs d’être cité après guerre dans les termes suivants :

« Au cours des combats de rue de Lesneven, bien qu’encerclé par les Allemands, s’est maintenu sur place et a sauvé son fusil-mitrailleur »

Sa compagnie est ensuite déployé plus à l’ouest, pour la réduction de la poche allemande du Conquet jusqu’au 10 septembre 1944. Après la réduction de la poche de Brest et la démobilisation des F.F.I, Vincent Séité s’engage volontairement pour la durée de la guerre dans l’Armée française en reconstitution.

Après guerre ,il reprend son activité de carrier, cette fois à Lesneven.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Vincent Séité (1622 W).
  • Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest, registre du Bataillon F.F.I de Lesneven.
  • BOHN Roland, Chronique d’hier - Tome 1 - La vie du Léon 1939-1945, à compte d’auteur, Lesneven, 1993.