LE SANN Louis

Jean Louis (prénom usuel) Marie Le Sann est cultivateur à Quilliguien en Plouvorn. Nous ignorons si il fut mobilisé au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en 1939.

Il entre en résistance en juin 1943 et fournit des renseignements sur l’armée d’occupation au réseau Centurie du mouvement de l’Organisation Civile et Militaire (O.C.M). En 1944, il prend une part active dans l’organisation du maquis de Coat-ar-Forest à Plouvorn. Le 20 juillet 1944, Louis Le Sann, François Saillour et Paul Jacq sont faits prisonniers lors d’une rafle dans ce même secteur.

Les trois résistants sont transférés à Brest puis interné à la prison maritime de Pontaniou. Au début du mois d’août 1944, avec l’approche des troupes américaines, les Allemands se préparent à soutenir un siège. Ils vident la prison des résistants encore détenus et les exécutent sommairement le 7 août 1944. Louis Le Sann fait très probablement partie de ces victimes. Porté disparu depuis, sa dépouille n’a jamais pu être localisée.

À titre posthume il reçoit la médaille de la Résistance française en 1961.