QUÉMÉNER François

François Quéméner travaille comme dessinateur d’études à la Pyrotechnie de Saint-Nicolas. Il épouse Jeanne Bellec, le 23 octobre 1935 à Landivisiau. Deux jours après le mariage, sa femme accouche de leur première fille. À la déclaration de la Seconde Guerre mondiale en 1939, François Quéméner reste à son poste de part son statut d’affecté spécial.

Sous l’occupation, la pyrotechnie passe sous le contrôle de l’armée allemande. En fin janvier 1941, un ingénieur travaillant pour l’Allemagne et un dessinateur français viennent prêcher la collaboration. François Quéméner s’y refuse et dès qu’il a vent du projet de son collègue Tanguy Philip de rejoindre l’Angleterre, il lui fournit le plan complet de la pyrotechnie.

Fin mars 1941, alors que le départ est proche, l’équipe emmenée par Tanguy Philippe, Louis Cloarec et Marcel Potin est arrêtée par la Geheime Feldpolizei (G.P.F) de Brest. La carte est trouvée en leur procession, ce qui vaut à François Quéméner d’être arrêté à son tour, le 31 mars 1941. Interné à la prison du Bouguen à Brest, il en ressort le 5 juillet 1941.

De retour à son poste, mais certainement refroidi par sa mésaventure, François Quéméner ne cherche pas à poursuivre sa résistance. Sa hiérarchie ne semble pas lui en tenir rigueur car il est promu Agent technique, à compter du 31 décembre 1941. L’année suivante, sa deuxième fille voit le jour. François Quéméner continue à travailler à la pyrotechnie jusqu’aux combats de l’été 1944. Après la Libération, il retrouve son poste et sera de nouveau promu, Ingénieur des directions de travaux en 1949. François et Jeanne Quéméner auront deux autres enfants en 1945 et 1947.

Pour sa contribution à la Résistance en 1941, il reçoit un témoignage officiel de satisfaction du ministre de la Marine Jacquinot en 1947.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives municipales de Brest, registre d’état civil (1E242) et fonds F.N.D.I.R.P (87S).
  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la Résistance de François Quéméner (1622 W).
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de Résistant de François Quéméner (GR 16 P 494678) - Non consulté à ce jour.