TREUT Jean

Jean François Marie Treut est cultivateur au Croisic-Vert en Plouguin. Il épouse Marie Pellen, le 6 juin 1939 à Plouguin et de cette union naîtront trois enfants. Mobilisé quelques mois plus tard à la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, Jean Treut sert comme caporal au 211ème Régiment d’Infanterie (211e RI). Lors de la Campagne de France, il est capturé et fait prisonnier le 17 juin 1940 à Pithiviers dans le Loiret. Il est interné sur place dans un fronstalag jusqu’au 28 août 1940, date de son évasion. Parvenu à regagner sa commune natale, le cultivateur plouguinois reprend son activité professionnelle.

En novembre 1943 ou janvier 1944 [1], il donne son adhésion à Le Guern du groupement cantonal de la Résistance de Ploudalmézeau, affilié au mouvement Défense de la France (D.F). Il participe à la diffusion de la propagande en faveur de la Résistance ainsi qu’à des liaisons sur Plouguin. À l’instauration des unités combattantes des Forces françaises de l’intérieur (F.F.I) à l’été 1944, il est versé à la Compagnie Plouguin - Saint-Pabu dans la 4ème section. Il est présent au parachutage d’armes dans la nuit du 2 au 3 août 1944 à Pont-Ours en Plouguin. Il aurait également participé au sabotage d’une ligne téléphonique souterraine à Saint-Pabu.

Lors des premiers combats dans le secteur du Grand Moulin, le 8 août 1944 à Plouguin, Jean Treut est doublement blessé. D’abord par balle au bras gauche puis par un éclat de mortier. Évacué, il est soigné puis on lui extrait l’éclat de mortier le 11 août 1944. Ses blessures étant assez légères, il peut reprendre le combat avec son unité. Celle-ci voit d’ailleurs son organigramme se modifier de part l’intégration des effectifs de molénais venus en renfort. Jean Treut est alors affecté au 2ème Groupe de la 1ère Section de la 2ème Compagnie du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau.

Composition du groupe :
- ANDRÉ Raymond
- ARZEL Jean-Louis
- FOURN Louis
- JÉZÉQUEL Thénénan
- KEROMNES Jean
- LE CAM Germain
- LE FLOCH Goulven
- QUÉMÉNEUR François
- ROPARS Yves (Chef de groupe)
- SIMON Louis
- SIMON Maurice
- TREUT Jean

Avec cette unité, Jean Treut participe aux opérations de Libération du canton de Ploudalmézeau avant d’être engagé dans la réduction de la poche du Conquet jusqu’au 10 septembre 1944. Après cette date, il participe aux opérations de sécurité et de nettoyage des zones de combats jusqu’à la dissolution de son unité F.F.I, fin septembre 1944.

En 1945, il est cité à l’ordre du Régiment et reçoit la Croix de Guerre 1939-1945, avec étoile de bronze.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Jean Treut (1622 W).
  • ANDRÉ Jacques, Le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau, édition à compte d’auteur, Brest, 2003.
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de Résistant de Jean Treut (GR 16 P 577701) - Non consulté à ce jour.

Notes

[1Les deux dates sont indiquées par lui même dans des formulaires datant respectivement de 1951 puis 1958.