OLIVON Christian

Christian Eugène Claudius Olivon est étudiant et réside au 79 rue Jean Jaurès à Brest. Sous l’occupation, il effectue son stage d’étude chez le clerc de notaire Maître René Jamault.

Réfractaire au Service du Travail Obligatoire (S.T.O) en août 1943, Christian Olivon est recruté par Pierre Bernard du mouvement Défense de la France (D.F). Dès lors, il participe à la diffusion de la presse clandestine du mouvement à Brest et dans le nord Finistère. Il sert d’agent de liaisons, notamment avec le groupe Action Directe et distribue les faux papiers du mouvement aux réfractaires.

Fin 1943, il procure des tickets d’alimentation nécessaires pour assurer la subsistance d’une vingtaine d’aviateurs alliés en attente d’un départ pour l’Angleterre organisé par le réseau Jade. Il sert également de guide à plusieurs aviateurs dans leurs voyages vers Brest, ou de Brest vers les points d’embarquement. Pour ces missions, il prend le pseudonyme d’Henri Rolland et se voit attribuer l’indicatif Z/C/33.

A partir de mars 1944, sa maison sert régulièrement de dépôt d’armes pour le groupe Action Directe. A l’annonce du débarquement, il prend la direction de Huelgoat et de Callac. Nous ignorons si il a combattu dans une unité F.F.I ou F.T.P lors des combats de la Libération.

Après guerre, il s’engage dans l’armée de l’air en mars 1945. Il est affecté à la base aérienne d’Orléans-Briay jusqu’en avril 1946. Il sera nommé délégué départemental du M.L.N Finistère pour les Jeunes.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Archives Municipales de Brest, fonds Défense de la France (51 S).
  2. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Christian Olivon (1622 W 11).
  3. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de résistant de Christian Olivon (GR 16 P 450176) - Non consulté à ce jour.

Remerciement à Françoise Omnes pour la relecture.

Télécharger au format PDF