LE NÉA Pierre

Pierre Le Néa réside au Ruisan à Saint-Pierre-Quilbignon. Ouvrier ébéniste, il épouse Eudoxie Rivier (1916-2012), le 27 février 1935 à Saint-Pierre-Quilbignon et de cette union naîtront trois enfants. Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il est en poste à l’arsenal de Brest comme charpentier-tôlier. Mobilisé, il ne reste que quelques mois dans l’armée, il est réaffecté en décembre 1939 à son poste de part son statut d’affecté spécial. Sous l’occupation allemande, il continue de travailler à l’arsenal.

L’ouvrier semble néanmoins avoir mis sa famille à l’abri à Brélès. C’est là-bas qu’il aurait été contacté en février 1944 par Albert Cormier. Ce dernier lui propose alors d’entrer en résistance et de se joindre aux effectifs théoriques des Forces françaises de l’intérieur (F.F.I) du secteur. Pierre Le Néa accepte, il est alors présenté au directeur de l’école Saint-Henri, le frère François Gloaguen qui l’enrôle officiellement. Dès lors, le brestois participe à la diffusion de la propagande en faveur de la Résistance entre Brélès et Brest. Il aurait également effectué quelques sabotages sur des lignes électriques dans le secteur de Plouarzel.

Au début d’août 1944, il fait partie de l’équipe envoyé de Brélès au maquis de Tréouergat pour récupérer de l’armement. Il s’y rend en bicyclette, qu’il se fera piquer sur le trajet par un allemand qui se replie sur Brest. Quand se concrétise la formation des unités combattantes F.F.I, Pierre Le Néa est affecté au 2ème Groupe de la 1ère Section de la 4ème Compagnie du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau.

Organisation du groupe :
- ALLARD Jean
- COLIN Auguste
- CORMIER Albert (Chef de groupe)
- FLOC’H Eugène
- HAMON Yves
- KÉRÉBEL François
- LE DREFF Louis
- LE GALL Jean-Marie
- LE NÉA Pierre
- LE SAINT François
- ROGER Anselme
- ROUAULT René

Avec son unité, Pierre Le Néa prend part à la Libération du secteur de Brélès puis est engagé dans la réduction de la poche allemande du Conquet jusqu’au 10 septembre 1944. Il reste en service au sein des F.F.I jusqu’à sa démobilisation le 30 septembre 1944.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives municipales de Brest, registres d’état civil (1E/P49 et 2E/P68).
  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Pierre Le Néa (1622 W).
  • La Dépêche de Brest, éditions du 4 février 1935 et 4 mars 1935.
  • ANDRÉ Jacques, Le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau, à compte d’auteur, Brest, 2003.
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de F.F.I de Pierre Le Néa (GR 16 P 362071) - Non consulté à ce jour.