GREFF Charles

Charles Marcel Greff travaille avant guerre comme sapeur-pompier à Brest. Il épouse Marie Jolou (1905-1994), le 2 novembre 1929 à Saint-Pol-de-Léon. Son emploi lui évite d’être mobilisé dans l’armée à la déclaration de la Seconde Guerre mondiale en 1939.

En décembre 1942, son collègue pompier Raymond Palu lui propose de fournir des informations sur l’Occupant. Charles Greff accepte, adopte comme pseudonyme Pol et entre alors en résistance, dans ce qui va devenir le Groupe Rubis. Il profite alors de son emploi pour recueillir des renseignements sur les positions et activités allemandes. Celles-ci sont rassemblées et transmises au réseau Confrérie Notre-Dame (C.N.D).

Le samedi 5 août 1944, il quitte Brest et se rend à Saint-Pol-de-Léon. Pour cette tâche, il semble être missionné par ses supérieurs pour obtenir des informations sur l’avance des troupes américaines. Deux jours plus tard, alors qu’il rejoint son poste à Brest, il traverse Lesneven avant d’être arrêté à la sortie du bourg. Les circonstances précises de sa mort ne sont pas connues, il aurait été abattu par une rafale allemande.

À titre posthume il est décoré de la médaille de la Résistance française en 1956.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Famille Greff, informations et iconographie.
  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Charles Greff (1622 W).
  • Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest, attestation d’appartenance à la Résistance de Charles Greff.
  • Ordre de la Libération, registre des médaillés de la Résistance française.
  • Amicale de réseau C.N.D-Castille, notice synthétique de Charles Greff.
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de Résistant de Charles Greff (GR 16 P 269365) - Non consulté à ce jour.
  • Service historique de la Défense de Caen, dossier d’attribution de la mention Mort pour la France à Charles Greff (AC 21 P 196773) - Non consulté à ce jour.