RICHARD Marcel

Marcel Eugène Richard réside dans les années trente place de la Liberté à Brest et exerce le métier de monteur en chauffage central. Il épouse Gisèle Cotonéa (1911-2003), le 19 avril 1933 en mairie annexe de Recouvrance à Brest et de cette union, naîtra un enfant. La famille s’installe ensuite au 44 rue Yves Collet. Mobilisé à la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, Marcel Richard est fait prisonnier durant la débâcle de juin 1940. Interné dans un stalag, il est libéré pour raison sanitaire au début de l’année 1941. Il retrouve alors Brest et sa famille. Durant l’occupation allemande, il travaille à l’Entreprise Bretonne, dont les locaux sont situés au 15 rue Traverse à Brest.

En août 1944, lors de l’évacuation générale durant le siège de Brest, il gagne la région de Plabennec où il se porte volontaire pour intégrer les rangs des Forces françaises de l’intérieur (F.F.I). Il est alors affecté comme agent de liaison à la Compagnie F.F.I de Plabennec qui sert d’unité de soutien à l’État-major F.F.I de Brest. Le chauffagiste participe alors au maintient des communications entre les différentes unités F.F.I de Lesneven, Lannilis, Guipavas et Brest. Au cours d’une mission de liaison auprès des groupes F.F.I combattant dans Brest, il est capturé par des allemands à l’angle des rues Victor Hugo et Yves Collet (non loin de son domicile) et fusillé immédiatement sur place.

À titre posthume, il est cité à l’Ordre du Corps d’Armée en 1947, comportant l’attribution de la Croix de Guerre 1939-1945, avec étoile de vermeil. En 1958, Marcel Richard reçoit également la médaille de la Résistance française.

La sépulture de Marcel Richard se trouve dans le cimetière de Saint-Martin à Brest [Carré 27, Rang 11, Tombe 17]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives de Paris, registre d’état civil (18N353 - 8/31).
  • Archives municipales de Brest, registres d’état civil (6E140 et 3E396).
  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Marcel Richard (1622 W).
  • Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest, registre des effectifs des F.F.I de Plabennec.
  • Ordre de la Libération, Paris, registre des médaillés de la Résistance française.
  • La Dépêche de Brest, éditions du 2 avril 1933 et du 23 avril 1933.
  • Brest Métropole, service des cimetières - sépulture de Marcel Richard.
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossiers individuels de F.F.I de Marcel Richard (GR 16 P 509672 et GR 16 P 509668) - Non consultés à ce jour.
  • Service historique de la Défense de Caen, dossiers d’attribution de la mention Mort pour la France de Marcel Richard (AC 21 P 139447 et AC 21 P 652091) - Non consultés à ce jour.