COUDERT Henri

Henri Pierre Antoine Coudert travaille comme charpentier à Brest sous l’occupation allemande et réside à Saint-Pabu.

En février 1944, il donne son adhésion au groupement communal de la Résistance de Saint-Pabu. À l’instauration des unités combattantes des Forces françaises de l’intérieur (F.F.I) à l’été 1944, il est versé au 4ème Groupe de la 2ème Section de la 2ème Compagnie du Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau.

Composition du groupe :
- CORNNIC Jean
- COUDER Henri
- ELIES Louis
- FORICHER Jean
- LE COEUR Louis
- LE HIR Joseph
- MADEC Jean
- MENEC François
- PELLEN Jean
- PIERRES Jean (Chef de groupe)
- VOURC’H Joseph

Avec cette unité, Jean Jaouen participe aux opérations de Libération du canton de Ploudalmézeau avant d’être engagé dans la réduction de la poche du Conquet jusqu’au 10 septembre 1944. Après cette date, il participe aux opérations de sécurité et de nettoyage des zones de combats jusqu’à la dissolution de son unité F.F.I, fin septembre 1944.

Après guerre il reste vivre à Saint-Pabu, au passage tout en travaillant comme charpentier. Il épouse Eugénie Kervoël et le couple s’installe alors à Kervasdoué, toujours à Saint-Pabu.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives municipales de Brest, registre d’état civil (3E463).
  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance d’Henri Coudert (1622 W).
  • ANDRÉ Jacques, Le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau, édition à compte d’auteur, Brest, 2003.