Groupe Narval

[Mars - Août 1944]

Le 12 février 1944, une délégation du mouvement de résistance Libération Nord (L.N) se rend auprès du Commissaire Général Pierre Douillard à Kersaint. Il est question d’une éventuelle coopération entre la Marine Nationale basée à Brest et la Résistance. L’affaire entendue, une seconde réunion se déroule chez le Commissaire Général mais cette fois avec l’état-major de l’Armée Secrète du Finistère. A cette réunion, sont jetées les bases de la formation d’une compagnie de fusiliers-marins, qui devra au signal de l’insurrection, se rallier au dispositif de combat des Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I). Le Commissaire Général accepte de nouveau et confie la tâche à Jean Rohou d’établir une liaison avec un groupe composés d’officiers de La Royale, repliés en dehors de la ville.

Ce fut auprès de l’officier des équipages Joseph Le Borgne que le contact fut établi. Ce dernier appartenait au réseau Marathon sous les ordres de Jean Cloarec de Landerneau. En mars 1944, une réunion se tient à Brest entre différents chefs de la Résistance et le groupe d’officiers mariniers. L’accord est définitivement établi et les hommes de Jean Cloarec, dit Narval, se lance dans le recrutements et la formation d’éléments issus de la Marine Nationale, éparpillés dans le Nord-Finistère. En mai 1944, alors que le groupe se prépare à prendre le maquis à Saint-Éloi, une série d’arrestations coupe les liens avec les F.F.I de Brest et anéanti le réseau Marathon.

Seule une douzaine de résistants du groupe sont rescapés. Ils prennent alors la direction de Landivisiau quelques jours avant de s’installer à Tronjoly en Cléder. Ils y restèrent du 30 mai au 1er août 1944. Ce temps fut mis à profit pour renouer les contacts avec les F.F.I de Brest et former une unité cohérente avec les F.F.I originaires des environs. Ce groupe donne ainsi vie à la 1ère Compagnie de Fusiliers Marins F.F.I de Brest. L’idée initiale de composer une unité purement marine fut contrariée par les arrestations et surtout le besoin vitale des autres unités F.F.I de pouvoir disposer d’éléments fiables de la Marine pour encadrer les jeunes soldats F.F.I n’ayant jamais effectués leur service militaire.

Présentation rédigée par Gildas Priol, le 20 avril 2020.