F2

Réseau de renseignement polonais F2

[1940 - 1944]

Le réseau de renseignement Marine-P.O.4 (F2) est crée en août 1940 à Londres par l’Amirauté polonaise en exil. L’instigateur du réseau est Thadée Jekiel qui recrute à partir de septembre ses premiers agents en France. La principale mission de ce service de renseignement est de surveiller l’activité militaire des grands ports français. Pour augmenter leurs résultats, les polonais recrutent des agents français, dont Gilbert Foury, dit Edwin. Il est le premier français du réseau et va s’occuper tout particulièrement de la région brestoise au début de l’année 1941. D’autres branches sont implantées à Toulon, Marseille, Port-Vendres et Bordeaux. Il y a également une branche de renseignements politiques basées à Vichy. Les renseignements collectés transitent par l’Espagne avant que le réseau ne se dotent de moyens radio.

Des recrutements locaux profitent au développement du réseau. Brest n’est pas en reste, plusieurs nouveaux agents permettent de collecter efficacement des renseignements, notamment sur la construction de la base sous-marine allemande à Laninon. Gilbert Floury, solidement épaulé à Brest, peut poursuivre l’implantation du réseau au Havre et dans le Nord. A partir de mai 1941, un sous-réseau est crée à Paris sous le nom de Gloria SMH. Les agents brestois y sont rattachés et c’est par des agents de liaison que les rapports sont désormais transmis. La présence à Brest des croiseurs allemands Gneisenau et Scharnhorst est notamment signalée. En fin 1941, le réseau est touché par une importante vague d’arrestations.

Brest n’est pas épargné et plusieurs arrestations handicapent la structure. Les rescapés se sachant recherchés, passent en Zone Libre courant 1942. Très probablement mis en sommeil, le réseau semble se réimplanter sous l’impulsion de Jean Dréano jusqu’en avril ou mai 1944, date à laquelle ce dernier quitte la France par l’Espagne pour rejoindre l’Afrique du Nord.

Présentation rédigée par Gildas Priol, le 14 août 2020.