Cie F.F.I Dixmude

Commandant de la compagnie : Sébastien Ségalen (gendarme)
Effectif : 126 hommes


La compagnie F.F.I Dixmude regroupe principalement les réfractaires au Service du Travail Obligatoire et volontaires au combat, de la commune de Saint-Pierre-Quilbignon.

En juin 1944, Marcel Pirou, chef du groupement cantonal Marcel-Boucher [1] des Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I), demande à Sébastien Ségalen de rassembler les patriotes en prévision des combats qui s’annoncent. Il écume Saint-Pierre-Quilbignon pour fédérer les différents groupes de résistants épars de la commune et du secteur ouest de Brest. Dans cette entreprise clandestine, le gendarme est fortement épaulé par le vicaire Jacques Le Hénaff, directeur du Patronage des jeunes de Kerbonne.

L’armement et instruction des soldats F.F.I doit se faire avant l’insurrection générale, qui précède l’arrivée américaine dans le secteur, et l’on compte beaucoup sur le parachutage d’armes par les anglais dans la nuit du 2 au 3 août 1944 à Kerzévéon à Locmaria-Plouzané. Hélas l’avion, jugeant la zone trop dangereuse, ne largue rien. La compagnie est alors obligée de rallier le maquis de Joseph Grannec à Tréouergat pour obtenir un début d’armement. Elle achève de s’équiper grâce à une collecte d’armes individuelles et automatiques faite dans les localités déjà libérées du nord-Finistère.

La Compagnie Dixmude prend part aux opérations militaires entre Brélès et Plouarzel. Puis à Ploumoguer, notamment à Kervélédan, au carrefour de Coat-ar-Piquet et à Illien. Elle participe à la libération de la poche du Conquet en combattant devant la presqu’île de Kermorvan. Après la chute de ce bastion, la compagnie reçoit l’ordre de prendre position à Saint-Pierre-Quilbignon.

Organisation de la Compagnie Dixmude : au 28 août 1944
- Groupe de commandement - Maréchal des logis Sébastien Ségalen et 6 hommes
- Première section ou groupe-franc - Chef de section Pierre Gros
— Groupe 1 = Chef de groupe Charles Le Vern et 14 hommes
- Deuxième section - Chef de section Jean Corre
— Groupe 1 = Chef de groupe Joseph Campion et 11 hommes
— Groupe 2 = Chef de groupe Etienne Lafont et 11 hommes
— Groupe 3 = Chef de groupe Jean L’Hastennet et 10 hommes
- Troisième section - Chef de section Jean Vianne
— Groupe 1 = Chef de groupe Georges Durand et 10 hommes
— Groupe 2 = Chef de groupe Henri Crog et 10 hommes
— Groupe 3 = Chef de groupe Félix Salaün et 10 hommes
- Quatrième section - Chef de section Matthias Le Lann
— Groupe 1 = Chef de groupe Henri Pennec et 10 hommes
— Groupe 2 = Chef de groupe Emile Plouzané et 9 hommes
— Groupe 3 = Chef de groupe Bernard Le Blanc et 10 hommes

Présentation rédigée par Gildas Priol, le 27 novembre 2019.


[1Regroupant les F.F.I de la rive droite, du nom d’un F.T.P abattu en février 1944 à La Forest-Landerneau