Ronsard-Troène

[Début 1943 - Juillet 1943]

Réseau Ronsard puis Luth
Le réseau Ronsard est actif en France à partir de septembre 1941. En juillet 1942 le chef du réseau, Louis Richard, récupère également la direction du réseau Curie. Ces deux entités clandestines travaillent conjointement pour le BCRA de Londres et finissent par fusionner sous le nom de réseau Luth en janvier 1943. La mission principale de ce réseau est de recueillir des renseignements sur les troupes allemandes et pour la partie côtière ; des informations sur le Mur de l’Atlantique. Les renseignements sont transmis au BCRA, d’abord par le réseau Confrérie Notre-Dame de Paris puis par la centrale d’émission Praxitèle. En mai 1943 le réseau Luth éclate et se disperse en trois nouveaux réseaux : Chinchilla, Gulliver et Troène.

Réseau Troène
Après l’éclatement, l’ingénieur Yves Mindren (actif depuis début 1943), récupère la branche Troène de Brest et la nomme Loup de Mer (appelé également Ronsard-Troène), et en devient son chef de mission. Jean Gouil récupère lui la partie au Mans. Le nouveau réseau est démantelé rapidement à Brest suite à plusieurs arrestations en juillet 1943. Les quelques survivants se rallient à un sous-réseau, issue également de l’éclatement de Luth : le réseau Ronsard-Marathon.

Présentation rédigée grâce aux écrits de Joël Le Bras, par Gildas Priol, le 21 janvier 2020.