FOLL René

René Adolphe Foll est étudiant à Brest sous l’occupation.

Il entre en Résistance en octobre 1943 au sein du groupe Action Directe, corps franc du mouvement Défense de la France. Il participe d’abord à la diffusion du journal clandestin du mouvement ainsi qu’aux transports de faux papiers. René Foll fournit également à ses supérieurs des renseignements d’ordre militaire sur les troupes allemandes à Brest. Il participe au cambriolage du logement d’un officier allemand rue Branda avec René Le Grill, Paul Kervella et Guy Le Goff.

En mars 1944, quand la vague d’arrestations touche le groupe, René Foll est absent de Brest. A son retour, il découvre la situation précaire qui pèse désormais sur les survivants. Il quitte la ville et se met au vert à la campagne pour un mois et demi. Par la suite il ne parvient plus à recontacter les membres du groupe Action Directe. Il termine l’occupation sous une fausse identité jusqu’à la Libération.

Après guerre, il travaille comme tapissier et épouse Jeanne Mazéas à Brest le 8 septembre 1948.

La sépulture de René Foll se trouve dans le cimetière de Kerfautras à Brest [Carré 21, Rang 5, Tombe 1]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Brest Métropole, registre d’état-civil et service des cimetières - sépulture de René Foll.
  2. Archives Municipales de Brest, fonds Défense de la France (51 S).
  3. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de René Foll (1622W).
  4. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de Résistant de René Foll (GR 16 P 227108) - Non consulté à ce jour.