BORCZYKOWSKI François

François Borczykowski est apatride d’origine polonaise, probablement naturalisé Belge. En 1943 il se trouve en Allemagne où il est détenu dans une forteresse. Libéré au début de l’année 1944, il rejoint son frère Edmond à Brest.

Il sympathise grâce à son frère, avec des brestois et en avril ou mai 1944 il rejoint à son tour la résistance française. Il intègre le mouvement Défense de la France et tout particulièrement le groupe Action Directe avec lequel il mène plusieurs opérations périlleuses. Durant toute sa période de résistance, il sera hébergé par des français patriotes dont François Guennou, du 14 rue Thébault à Saint-Marc.

Le 16 juin dans la rue du Télégraphe à Brest, affecté à l’équipe de protection, ils liquident Marcel Dimech, collaborateur notoire. Le 20 juin 1944 il fait parti de l’équipe qui rafle du tabac à Gouesnou pour les F.F.I de Plabennec. Le 27 juin il est dans l’équipe qui prend d’assaut le commissariat de police de Saint-Martin pour délivrer les résistantes prisonnières. Le lendemain il participe au coup de main chez un officier allemand de la rue Félix Le Dantec pour y récupérer papiers, uniformes et revolvers. Le 29 juin, vers 10 heures, François est de nouveau sur le pont. Le corps-franc traque deux collaborateurs qu’ils retrouvent et abattent au restaurant La Coquerie Brestoise, au 55 rue de Lyon. le mercredi 5 juillet, françois et le groupe prennent à parti l’interprète alsacien du S.D de Brest alors qu’il regagne son domicile. L’affaire tourne mal et deux prisonniers sont fait parmi les résistants.

Le 11 ou 23 juillet 1944, François se rend chez Mme Stephan pour récupérer des affaires. Reconnu par des agents du S.D, il est appréhendé et conduit à leur siège à l’école Bonne-Nouvelle en Kérinou. Après interrogatoire, il est interné à la prison de Pontaniou. Il disparaît complètement des radars à la déclaration du siège de la ville. Il fait parti de la longue liste des disparus de Pontaniou. Il a très probablement été fusillé par les allemands en même temps que les autres détenus.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest = Dossier BORCZYKOWSKI François
  2. S.H.D Vincennes (dossier résistance) = GR 16 P 73329
  3. S.H.D Caen (dossier Mort pour la France) = AC 21 P 27083

Télécharger au format PDF