BIZIEN Gabriel

Gabriel Bizien était sous-lieutenant au réseau "Quand-même".

Il a été arrêté dans la mairie de Ploudalmézeau lors d’une rafle organisée par les allemands à la suite de l’attentat commis sur deux de leurs soldats le même matin.
Transporté dans une ferme servant de camp à l’ennemi il y fut torturé à mort. Son corps fut retrouvé deux jours plus tard par les paysans qui regagnaient leur maison après la fuite des allemands vers Brest.

Il fut déclaré à tort "victime civile" avant que sa sœur n’enquête à son sujet et découvre qu’il était membre d’un réseau de résistance.Elle a obtenu des preuves irréfutables Françaises et Anglaises de sa participation au réseau "Quand-même" avec le grade de sous-lieutenant.

Après la guerre, une décoration qui devait être remise à sa famille, s’est "perdue" dans les méandres administratifs.

Carte du combattant volontaire de la résistance n°:196384 à titre posthume.