GOURMELON Victor

Sa date de naissance est à rectifier et lieu de naissance à compléter

Victor Gourmelon est employé à l’Union des Docks et réside rue Félix Le-Dantec à Brest. C’est un militant de la C.F.T et adhérent du patronage de Saint-Martin.

Il intègre la résistance en 1940, c’est Louis Elie qui le recrute. Victor aurait participé à l’attentat de l’hôtel continental à Brest le 03 avril 1941 ; à ce jour cette dernière opération est sujet à caution [1].

Suite à la vague d’arrestations qui touche le groupe de résistance en mai et juin 1941, il se réfugie à Caluire où il intègre la résistance locale.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Archives de Brest = Fond 51 S - Témoignage de Victor Gourmelon
  2. Famille Cornec = Iconographie
  3. Livre "J’avais des camarades" de François BROC’H alias Florette, éditions Télégramme, 1949

Notes

[1Dans un témoignage, Victor Gourmelon déclare "Ayant préparé leurs pétards une demi heure, avant l’alerte ils attendaient que la fête batte son plein, pour pouvoir exécuter leur manœuvre. Au moment où ils allaient le faire, l’alerte sonna. Ils s’éloignèrent, car ils comptaient voir les allemands sortir ; ces derniers n’en firent rien et continuèrent à s’amuser. A ce moment ils virent un avion de la R.A.F descendre en piquet et lâcher une bombe juste dans le milieu de l’hôtel, qui à cet endroit donnait sur la soute à mazout du chauffage central où étaient les explosifs." - voir source n°1

Télécharger au format PDF