LE ROY Émile

Émile Le Roy s’engage volontaire dans l’armée pour cinq ans au 2e Régiment d’Infanterie Coloniale (2e RIC) de Brest. Il travaille esnuite à l’arsenal de Brest jusqu’en 1943. Il est licencié pour mauvais esprit à travailler pour l’occupant.

En juillet 1944, il fait partie d’un groupe de résistance de la commune de Plougonven, près de Morlaix. Il participe à la libération du secteur et souhaite se rapprocher de Brest, où se trouvent sa femme et ses enfants.

Le 13 août 1944 il quitte ce groupe et se met le lendemain à la disposition de la Compagnie F.F.I de Plabennec. Il participe ainsi aux opérations de libération du secteur. Trois jours plus tard, il est blessé lors des combats à Kerbrat-Gouesnou, le 16 août 1944. Sa blessure à la jambe lui interdit de marcher jusqu’à février 1945.

Publiée le , par Sylvain LE ROY, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Famille Le Roy, documents personnels d’Émile Le Roy.
  2. Service Historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel d’Émile Le Roy (GR 16 P 366039).
  3. Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest, groupement cantonal Bourg-Blanc & Plabennec, registre des blessés de la compagnie.

Remerciement à Françoise Omnes pour la relecture.