PENCRÉACH Roger

Roger Pencréach suit des études à l’école de la place Guérin à Brest. Il travaille ensuite pour la Marine nationale à l’arsenal de Brest comme quartier-maître marin-pompier et réside au 1 rue Malakoff à Lambézellec. Sous l’occupation, il est pris sur le vif par la police française fin janvier 1941 à chanter de manière séditieuse. Il est convoqué le lendemain auprès de la feldgendarmerie. En septembre 1941, il épouse Marguerite Dourzal à Saint-Marc.

En 1943, il entre en résistance et intègre, grâce à son collègue Paul Lemarchand, le réseau Manipule. Dans ce réseau clandestin, comptant une dizaine de personnes, chacun est chargé de rechercher et de noter les renseignements d’ordre militaire et de les communiquer à Paul Lemarchand.

Nous ne connaissons pas l’activité de Roger Pencréach durant le siège de Brest. Pour son action dans la résistance, il est décoré à Brest par le préfet maritime Lucas de la Croix de guerre 1939-1945.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Archives de Brest, registre d’état-civil numérisé, disponible en ligne
  2. Journal La Dépêche de Brest
  3. Journal Ouest-France, éditions du 10 avril 1945
  4. Ducoudray Marie, Ceux de Manipule - Un réseau de renseignement dans la Résistance en France, éditions Tirésias, Paris, 2012
  5. Service Historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier administratif de résistant de Roger Pencréach (GR 16 P 464828) - Non consulté à ce jour.

Télécharger au format PDF