RICHET Robert

Robert Richet est ingénieur des travaux publics. Sous l’occupation, il travaille à Brest et réside rue Jean-Jaurès.

Il entre en résistance en 1942 et intègre le réseau Confrérie Notre-Dame. Nous ignorons son recruteur et la nature des services rendus à la résistance. Il était en contact avec le pompier Raymond Palu.

Pour son engagement dans la clandestinité, il est titulaire des distinctions suivantes :
- Chevalier de la Légion d’honneur
- Médaille de la Résistance (1945)
- Croix de Guerre 1939-1945
- Médaille de la France Libre

Après guerre, il sera député de la 1ère circonscription des Côtes-du-Nord de 1962 à 1967 et maire de Saint-Quay-Portrieux de 1965 à 1977 jusqu’à son décès.