GOURVES Eugène

Eugène Gourvès devance sa mobilisation et s’engage volontairement dans la Marine Nationale le 18 février 1914 pour cinq ans. Il est affecté aux Équipages de la Flotte. A l’issue de la Première Guerre mondiale, il épouse Marie Kersébet le 29 mars 1919 à Lambézellec. De cette union naît leur fille Marie-Louise.

En septembre 1942, il fait parti des personnes contactées par Gilbert Garbe pour former un groupe de renseignement pour la résistance. Émile accepte et devient dès lors un agent P1 du réseau Confrérie Notre-Dame. Nous ignorons, pour le moment, la nature des services rendus par Eugène Gourvès dans la clandestinité.

Le Service Historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes conserve deux dossiers administratif sur le parcours de résistant de Jean Abhervé, sous les cotes : GR 16 P 265829 et GR 28 P 4 48 889.

La sépulture d’Eugène Gourvès se trouve dans le cimetière de Lambézellec à Brest [Carré 7, Rang 7, Tombe 1]