GOUEZ François

François Gouez est scolarisé jusqu’à ses onze ans puis il travaille comme travailleur agricole. Il arrive à Brest en 1935 et trouve un emploi dans une boulangerie puis comme chauffeur dans un magasin de textile. Il réside au 90 rue Jean-Jaurès.

Il intègre la résistance avec son frère Lucien grâce à Louis Elie, qui réside également à cette adresse. François participe à l’opération de récupération de matériels anglais à l’arsenal de Brest en fin 1940 et recrute pour cette tâche Yves Feroc.

Les agents de l’Aussenkommando du S.D de Brest l’arrêtent le 21 mai 1941. Il est d’abord interné à la prison du Bouguen à Brest puis transféré pour le procès sur Paris. Le procès commence en novembre 1941. François Gouez est condamné à une peine de cinq années de réclusion, ce qui entraîne une déportation en Allemagne en janvier 1942. Il passe par les camps de Karlsruhe, Rheinbach, Siegburg, Butzbach, Rockenberg où il décède.

A titre posthume, il reçoit la médaille de la Résistance en 1953.

La sépulture de François Gouez se trouve dans le cimetière de Kerfautras à Brest [Carré 44, Rang 8, Tombe 21]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Ordre de la Libération = Fichier des médaillés de la Résistance
  2. S.H.D Vincennes = Dossier Tribunal groupe ELIE - 25 P 16344
  3. S.H.D Vincennes (dossier résistance) = GR 16 P 264546
  4. Livre "J’avais des camarades" de François BROC’H alias Florette, éditions Télégramme, 1949
  5. Brest Métropole = Service cimetières

Télécharger au format PDF