GOURLAOUEN Pierre

Pierre Marie Joseph Gourlaouen est originaire de Sainte-Marine à Combrit. Marin de commerce, il est mobilisé lors de la guerre 1939-1940. Affecté dans la Marine Nationale, il est placé en congés d’armistice en novembre 1942 à Toulon. Il s’installe alors à Brest et travaille aux Coopérateurs, rue Coat ar Guéven, du début 1943 aux évènements de l’été 1944.

Après le débarquement des Alliés en Normandie, il intègre les F.T.P de Brest. L’évacuation de la ville au début d’août 1944 voit des tensions apparaître entre les deux chefs F.T.P ; Joseph Berger s’enferme à Brest avec son Groupe-franc Marc tandis qu’André Le Roy rassemble le gros de la troupe à Kergroadez et forme la Compagnie F.T.P Michel. Pierre Gourlaouen décide pour sa part, de rester combattre aux côtés de Joseph Berger dans la ville assiégée pour mener une guérilla urbaine contre l’armée allemande. Agissant principalement de nuit, ce petit groupe harcèle sur ses lignes arrière l’occupant dans le centre ville de Brest. Le quartier général du groupe s’établie au 13 rue Coat ar Guéven. Le 18 août, les allemands parviennent à localiser les F.T.P et font trois prisonniers : Marcel Cousquer, Alfred Jameau et Pierre Gourlaouen. Ces trois résistants sont exécutés sommairement dans la cour des Coopérateurs.

A titre posthume, il reçoit la médaille de la Résistance française en 1960. Dans la rue Coat ar Guéven, est apposée en 1946 une plaque commémorative (voir portfolio) en la mémoire des trois patriotes fusillés le 18 août 1944. Sur cette plaque, l’orthographe de Pierre Gourlaouen est inexact.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Portfolio

Plaque commémorative - Rue Coat ar Guéven

Sources - Liens

  1. Archives Municipales de Brest, registre d’état-civil (3E396).
  2. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Pierre Gourlaouen (1622 W).
  3. Ordre de la Libération, Paris, registre des médaillés de la Résistance française.
  4. KERBAUL Eugène, 1270 militants du Finistère (1918-1945), auto-édition, Paris, 1985.
  5. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de Résistant de Pierre Gourlaouen (GR 16 P 265589) - Non consulté à ce jour.
  6. Service historique de la Défense (S.H.D) de Caen, dossier individuel de déporté de Pierre Gourlaouen (AC 21 P 618070) - Non consulté à ce jour.