BATUDE Georgette

Georgette Eugénie Yvonne Omnès devient légitimement Georgette Dilasser par le mariage de ses parents en octobre 1908. Après la Première Guerre mondiale, elle est déclarée pupille de la nation en 1920. Elle réside au 9 rue Monge avec sa mère jusqu’à son mariage avec le balancier Adolphe Batude (1890-1967), le 21 février 1927 à Brest. De cette union, naissent plusieurs enfants.

En juin 1943, par l’entremise de Jean Le Gall, elle rejoint le mouvement de Résistance Défense de la France (D.F). Georgette Batude participe alors à la diffusion de la presse clandestine du mouvement. Elle organise auprès de ses contacts des collectes de fonds pour subvenir aux besoin des aviateurs alliés hébergés sur Brest durant le second semestre de l’année 1943. Enfin, Georgette Batude fournit des renseignements d’ordre militaire sur les implantations des postes de D.C.A ainsi que sur les agents de l’ennemi. Nous ignorons l’activité de Georgette Batude lors du siège de la ville en août et septembre 1944.

La sépulture de Georgette Omnès-Dilasser-Batude se trouve au cimetière de Kerfautras à Brest [Carré 38 Rang 08 Tombe 13]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Archives Municipales de Brest, registres d’état civil (1E239) et (2E158).
  2. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattante volontaire de la résistance de Georgette Dilasser (1622 W).
  3. Fondation de la Résistance, Paris, registre des Résistants du mouvement D.F du Finistère.
  4. Brest Métropole, service des cimetières, sépulture de Georgette Dilasser.
  5. Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de Résistante de Georgette Dilasser (GR 16 P 185627) - Non consulté à ce jour.