LE BIHAN Maurice

Maurice Le Bihan est ouvrier à l’arsenal. Il réside au 141 rue Jean Jaurès à Brest et épouse Marie-Thérèse Allain le 27 juillet 1942 à Kernouës.

Réfugié durant l’été 1944 à Ligolennec en Berrien, il rejoint le maquis de Beurc’hoat fin juillet 1944 et intègre la compagnie F.F.I. d’Yves Rousvoal, dit Georges.

Il prend part à divers coups de main contre l’occupant et participe aux combats de Lestrézec à Berrien le 3 août 1944. Il participe également à la libération du secteur d’Huelgoat les 4 et 5 août aux côtés des troupes américaines.

Bien décidé à continuer la lutte, Maurice Le Bihan quitte les F.F.I. et incorpore la 6th Armored Division de l’armée américaine qui monte vers Brest. Il participe ainsi au siège de la ville et se met à la disposition de la 2nd Infantry Division de l’armée américaine dans le secteur de Guipavas.

Il sert d’éclaireur au 23th Infantry Regiment de cette unité jusqu’au 7 septembre 1944. Date à laquelle, lors d’une mission de reconnaissance sur la côte 90 de Poul ar Feunteun, il est tué par une mine vers 8h30. Maurice Le Bihan laisse une jeune veuve avec un enfant de quelques mois. L’enfant sera parrainé par un couple de pasteurs américains de Minneapolis jusqu’à ses douze ans.

Pour son engagement au combat, il est cité à l’ordre de la Brigade et reçoit à titre posthume la Croix de Guerre 1939-1945, avec étoile de Bronze en 1946.

Le Service Historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes conserve un dossier administratif sur son parcours dans les F.F.I., sous la cote : GR 16 P 346419. Le S.H.D de Caen conserve également un dossier sur l’attribution de la mention Mort pour la France, sous la cote : AC 21 P 70075.

La sépulture de Maurice Le Bihan se trouve dans le cimetière de Kerfautras à Brest [Carré 5, Rang 8, Tombe 4]

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Famille Le Bihan = Iconographie & archives familiales
  2. Brest Métropole = Service des cimetières
  3. Livre Récits de Guerre, Guipavas 1939-1945, par Michel Boucher & Daniel Léal, auto-édition, 2014

Télécharger au format PDF