BARBEDOR Constant

Constant Barbedor est un cheminot originaire de Rennes. Il arrive à Brest sous l’occupation et adhère, à une date inconnue, au Parti Communiste Français clandestin (P.C.F).

Peu d’informations sont disponibles sur son parcours dans la Résistance. Il fait partie néanmoins du petit Groupe-franc Marc (F.T.P) de Brest en août 1944. Resté dans la ville assiégée pour mener une guérilla urbaine contre l’armée allemande. Agissant principalement de nuit, ce petit groupe harcèle sur ses lignes arrière l’occupant dans le centre ville de Brest. Le quartier général du groupe s’établie au 13 rue Coat-ar-Guéven.

Le 18 août, les allemands parviennent à localiser les F.T.P et font trois prisonniers : Marcel Cousquer, Alfred Jameau et Jean-Pierre Gourlaouen. Ces trois résistants sont exécutés sommairement.

Diminués, coupés de leur stock d’armes et munitions, les survivants du groupe s’extraient de la ville le 20 août pour rallier les formations régulières F.F.I. Constant Barbedor continue ensuite le combat en gagnant Coat-Méal où il s’intègre à la Compagnie Michel (F.T.P) comme Sous-lieutenant au sein du Poste de Commandement. Avec cette unité, il participe à la réduction de la poche du Conquet fin août et début septembre 1944.

En 1947, il semble être promu Lieutenant au titre de la Réserve, par une publication au Journal Officiel.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest, liste des effectifs de la Compagnie Michel.
  2. Bibliothèque nationale de France, bibliothèque numérique Gallica, collection du Journal Officiel, édition du 13 juin 1947.
  3. KERBAUL Eugène, 1270 Militants du Finistère (1918-1945), à compte d’auteur, 1985.
  4. Service Historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier de Résistant de Constant Barbedor (GR 16 P 31619) - Non consulté à ce jour.