FLOCH Jean

Jean Henri Floch réside au 3 rue Jean-Jacques Rousseau à Brest. Il travaille comme peintre en bâtiment sous l’occupation.

Nous ignorons sa date d’entrée et son activité dans la Résistance. Il fait partie des Francs-Tireurs et Partisans (F.T.P) de la ville, sous les ordres d’André Le Roy. dans le groupe Laot des F.F.I de Brest-Est.

Il semble avoir été dénoncé aux allemands. Le 1er août 1944, soupçonné d’avoir chez lui un dépôt d’armes, il est arrêté à son domicile. Interné à la prison de Pontaniou. Il est probablement fusillé le 7 août 1944 à la déclaration du siège de Brest. Porté disparu depuis cette date malgré les recherches en 1944, 1945 et 1962.

A titre posthume en 1954 (publication au J.O en 1955), il reçoit la médaille Militaire, la Croix de Guerre 1939-1945 avec palme et la médaille de la Résistance française.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Famille Pailler, iconographie.
  2. Ordre de la Libération à Paris, liste des médaillés de la Résistance française.
  3. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Jean Floch (1622 W).
  4. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de résistant de Jean Floch (GR 16 P 226123) - Non consulté à ce jour.