JAFFRÉ Jean

Jean Roger Jaffré travaille sous l’occupation, depuis octobre 1942, comme secrétaire-comptable à l’intendance Maritime à Brest.

En mars 1943, il est recruté dans la Résistance par son ami Edmond Calvès, entré depuis peu au réseau Jade. Jean Jaffré prend alors le pseudonyme de François et devient l’indicatif Z/Q/39. On lui assigne la mission de fournir des renseignements sur les entrées et sorties de matériel de guerre et munitions à l’arsenal. Il transmet également les données sur le stock de charbon disponible et des indications sur le fonctionnement de la centrale électrique de l’arsenal. Jean surveille aussi les arrivages et le stock de combustibles liquides (mazout et gas-oil) employés par la Kriegsmarine. Pour finir, il consigne les ravitaillements et mouvements de tous navire, de guerre ou commerce, et en particulier ceux des sous-marins allemands.

A l’approche du siège de la ville, il s’adonne au repérage des installations fortifiées dans la région brestoise. Son activité durant la bataille de Brest nous est inconnue.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Témoignage d’Edmond Calvès.
  2. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Jean Jaffré (1622 W 5).
  3. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de résistant de Jean Jaffré (GR 16 P 304963) - Non consulté à ce jour.