BALBOT Yves

Yves Balbot effectue son passage sous les drapeaux à l’âge classique et en sort adjudant. Marié à Léonie Ropars en 1928 à Landerneau, ils ont quatre enfants. A la déclaration de guerre en 1939, il est mobilisé et participe à la campagne de 1940 où il est fait prisonnier par les allemands. Libéré le 29 septembre 1940, il retrouve sa famille. Yves Balbot travaille comme receveur des Postes, télégraphes et téléphones (P.T.T) à Plouguerneau à partir de 1941.

En 1943, le gendarme de la brigade de Lannilis, Jean François Derrien, monte des groupes de résistance dans le canton. Pour le secteur de Plouguerneau, il se rapproche de Gabriel Bodénès et lui demande de lui donner des contacts potentiels. Ce dernier indique au gendarme que Charles Le Got, Pierre Bleunven et Yves Balbot seraient probablement disposés à œuvrer clandestinement pour la résistance.

Jean-François Derrien raconte le recrutement d’Yves Balbot

Je crois que la réunion eu lieu à la fin du mois d’août 1943, chez Charles Le Got. Je connaissais ces hommes auparavant et cela me rend la tâche plus facile. De nouveau, je présente l’objectif, et je leur demande s’ils peuvent rassembler un certain nombre de résistants en vue de former une compagnie, en respectant les mêmes consignes que celles données à Lannilis et à Landéda. Les quatre personnes contactées sont d’accord pour travailler ensemble, en commençant par recruter les gradés. Au début 1944, la compagnie commence à prendre forme.

C’est ainsi qu’Yves Balbot intègre le mouvement Défense de la France avec comme mission le recrutement d’éléments pour former ce qui devient en 1944 la Compagnie F.F.I de Plouguerneau, rattachée au bataillon F.F.I de Lannilis. Yves s’adonne à des sabotages sur les lignes et câbles téléphoniques. Il fournit également des renseignement d’ordre militaire sur les troupes allemandes. Il est nommé comptable trésorier de son unité F.F.I et se voit affecté au groupe de commandement qui comprend :

Groupe de commandement de la Cie F.F.I de Plouguerneau :
- CALVEZ Jean - Commandant de la Cie
- CARDINAL Hervé - Adjoint au Commandant
- BALCON Laurent
- BALBOT Yves - Comptable trésorier
- LE ROUX Yves
- MOISAN Joseph
- LE GAT Guillaume
- BODÉNÈS Gabriel

Avec son unité, il participe aux combats de libération au début août 1944 puis il poursuit la lutte jusqu’à la réduction de la poche du Conquet où les F.F.I de Lannilis contribuent à la neutralisation de la batterie allemande de 280mm à Kéringar. Yves Balbot reste à la libération dans les F.F.I et s’active au nettoyage des zones de combats pour y récupérer les armes et munitions. Il est démobilisé le 16 octobre 1944 et regagne ses foyers et reprend son activité professionnelle.

Après guerre, en 1946, il s’établit à Bénodet où il travaille aux P.T.T jusqu’à sa retraite. Il s’investit dans la politique locale et y réside jusqu’à son décès.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance d’Yves Balbot (1622 W 5).
  2. Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest, liste des effectifs et documents du Bataillon F.F.I de Lannilis.
  3. DERRIEN Jean-François, Gendarme et Résistant - sous l’occupation 1940-1944), auto-édition, Spézet, 1994.
  4. Le Télégramme, décès de deux anciens premiers adjoints au maire (14/02/2001).
  5. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de résistant d’Yves Balbot (GR 16 P 28822) - Non consulté à ce jour.