KERBÉRÉNES François

François Kerbérénes est ouvrier électricien à l’arsenal de Brest. Il fréquente les activités de l’Étoile Saint-Laurent dès 1930, avant d’y signer sa première licence de footballeur en 1937.

Août 1943, Fanch fait ses débuts dans la résistance, il rejoint le mouvement Défense de la France. Sa première tâche consiste à distribuer le journal clandestin du mouvement. Il sert également d’agent de renseignement et de recrutement.

En février ou mars 1944, il passe au groupe Action Directe du mouvement mais dans les jours qui suivent, ce groupe est ébranlé par une vague d’arrestations. François Kerbérénes quitte alors son emploi et Brest, le 13 mars, pour se réfugier à Plouguer, près de Carhaix. Il y reste jusqu’au 16 avril, sous la fausse identité de René Lagadec, puis revient sur Brest et reprend son poste à l’arsenal.

A son retour, il reprend contact et se place sous les ordres de l’agent technique de l’arsenal Honoré Chalm. Au déclenchement des opérations de reconquête du territoire par les F.F.I en août 1944, il gagne Ploudalmézeau, très probablement avec Jacques Borvon, et intègre, le 8 août 1944, le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau. Il est est versé à la 1ère Compagnie, dans la section de Louis Beaufrère.

Composition de son groupe de combat :
- BORVON Jacques
- COSTARD Louis
- GOASDOUE René
- HAGNERÉ Pierre (chef de groupe)
- HENRY Roger (tué au combat le 28/08/1944)
- JESTIN Guy
- KERBERENES François
- KEREBEL Henri
- LOZACH François
- MIDROUILLET Georges
- POULIQUEN Roger
- QUEMENEUR René
- QUINQUIS Guy
- THOMAS Alexis

François participe avec son unité à la libération du canton de Ploudalmézeau puis aux combats de réduction de la poche du Conquet jusqu’au 10 septembre 1944. Durant le mois qui suit, il est affecté au nettoyage des zones de combat pour la récupération des armes et munitions. Le 10 octobre 1944, il rejoint Landerneau où il s’engage volontairement pour la durée de la guerre au C.I.D 19.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  1. Archives Départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de François Kerbérénes (1622 W 5).
  2. ANDRÉ Jacques, Le Bataillon F.F.I de Ploudalmézeau, auto-édition, Brest, 2003.
  3. Le Télégramme, nécrologie de François Kerbérénes, 2014.
  4. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de résistant de François Kerbérénes (GR 16 P 318195) - Non consulté à ce jour.

Remerciement à Françoise Omnes pour la relecture.