PEHORÉ Louis

01 septembre 1939 au 01 septembre 1940 : apprenti boulangerie P. THOMAS, rue de la Vierge à Brest,
1940 ? : : entre dans la Résistance, action individuelle sans appartenance à un réseau officiel.

1er septembre 1940 : arrêté pour destruction d’un tronçon de ligne téléphonique par la police française sur ordre de la Feldgendarmerie avec onze autres dont 8 libérés.

11 septembre 1940 : tribunal militaire allemande de Brest (l’ancien tribunal civil rue Voltaire) – mené par la Feldkommandantur 752 de Quimper – avec ABASQ Joseph, FRÉCHÉ Bertrand, KERGUELEN Albert, en contact avec ABARNOU Alice et Joseph et du groupement "Élie".
Condamné à deux ans de prison.

28 octobre 1940 : interné pendant deux ans et 15 jours prison Jacques Cartier à Rennes.

16 septembre 1942 : libéré.

APRÈS LA LIBÉRATION
Attestation de JAOUEN Yves, président du Conseil général, ancien maire de Saint-Marc.

1945 : entre à l’ armée, classe 45, soldat à Alger, grade sergent-chef.
03 avril 1987 : certificat de validation D.I.R.

Publiée le , par Edi Sizun, mise à jour

Sources - Liens

  1. Dossier individuel S.H.D. Vincennes n° GR 16 P 463044 (2 chemises + 20 documents)

Télécharger au format PDF