PRIGENT Joseph

Joseph Prigent épouse Marie Jézéquel le 9 août 1932 à Guipavas. Le couple réside au 7 Place Saint-Herbot à Guipavas. La sœur de son épouse, Marie également, réside elle au 8 Place Saint-Herbot avec son époux Sébastien Pallier.

En février 1944, Joseph Prigent, par l’intermédiaire de son beau-frère, intègre le réseau Jade. Il devient dès lors l’agent Z/Q/43 et transmet des renseignement sur la Pyrotechnie de Saint-Nicolas où il travaille comme ajusteur. Lors du collectage d’informations sur les positions des défenses allemandes autour de Brest, Joseph Prigent fournit les positions fortifiés dans la région de Guipavas et Le Relecq-Kerhuon.

Le 6 juin 1944, il apprend que le débarquement en Normandie est prévu dans les 24 ou 48 heures par Victor Bourvéau, responsable cantonal des F.F.I de Guipavas. A cette occasion, Edmond Calvès et Guillaume Floch montent à Guipavas, y retrouvent Sébastien Pallier et Joseph Prigent. Le groupe se met au parfum auprès de Bourvéau et demande quels sont les ordres pour la Résistance. Pour le moment, il faut attendre, les alliés sont loin et la densité allemande est trop forte à Brest. Toute tentative isolée serait du suicide.

Joseph Prigent figure sur le registre de la Compagnie F.F.I de Guipavas comme agent de renseignement, hors rang. Il ne participe pas aux combats de la libération et sert de guide à l’armée américaine avec son beau frère et Guillaume Floch auprès de la 6th Armored Division puis auprès du 23th Infantry Regiment de la 2nd Infantry Division - Indian Head.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Sources - Liens

  1. Archives de Brest, registre d’état-civil numérisé, disponible en ligne.
  2. Service historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier Jade Fitzroy (GR 16 P 151).
  3. Rapports d’Edmond Calvès et Sébastien Pallier.

Archives non consultées à ce jour :
- S.H.D de Vincennes, dossier individuel de Joseph Prigent (GR 16 P 491324).

Télécharger au format PDF