LE GALL Jean

Jean Le Gall réside à Brest au 198 rue de la Vierge et tient une tôlerie rue Racine.

Il entre en résistance en 1940 ou 1941 en rejoignant le groupe Elie. Son garage sert de cache pour les armes, munitions et divers matériels.

Lors de la vague d’arrestations que subit le groupe, il n’est pas inquiété et peut continuer son activité, sans pour autant renoncer à la résistance. Il semble avoir renoué des contacts auprès du réseau Alliance [1] avant de rejoindre le mouvement Défense de la France et son groupe Action Directe.

Là encore son garage est utilisé par les résistants, notamment pour l’instruction aux armes. Le 24 avril 1944, il prête à Georges Dauriac sa citroën traction avant pour une mission sur Ploudalmézeau. Hélas sur le trajet du retour, la voiture termine sa course contre un pylône. Le jour même les allemands trouvent l’épave et les recherches commencent. Le 25 avril, un résistant du mouvement de Ploudalmézeau, Pierre Plouët, descend à Brest pour convaincre Jean Le Gall de se mettre au vert.

Jean accepte et trouve refuge chez Joseph Mouden à Tréglonou. Malheureusement, le 31 mai 1944, les allemands investissent la ferme et arrêtent les deux résistants. Ils sont conduits au manoir de Trouzilit. Sur place, se trouve déjà Henri Provostic, le notaire de Ploudalmézeau qui vient d’être également arrêté. Les trois résistants sont attachés aux arbres et subissent une séance de torture d’une grande violence. Ce sont les membres du Kommando IC 343 de Landerneau qui mènent la séance à coups de poings, de manche à balai et barre de rideau.

Jean Le Gall et ensuite interné dans la prison de Pontaniou au moins de juin, puis transféré à la prison de Rennes jusqu’au 4 août 1944. Déporté en Allemagne, il est envoyé dans le camp de Dachau et Flossenbürg où il décède le 20 mars 1945.

Pour son action dans la résistance, il reçoit à titre posthume la médaille de la Résistance en 1955.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Portfolio

Etat de la voiture après l’accident du 24 avril 1944
Collection personnelle : Hervé Farrant

Sources - Liens

  1. Ordre de la Libération, fichier des médaillés de la Résistance française.
  2. Fondation de la Résistance à Paris, liste nominative des Résistants du Finistère.
  3. Archives de Brest, fonds Joël Le Bras (153 S 12).
  4. Fondation pour la Mémoire de la Déportation, liste des déportés du convoi du Langeais.
  5. Arolsen Archives, Centre International de la Persécution Nazi, archives numérisées en ligne.
  6. PICHAVANT René, Clandestins d’Iroise - Tome 4, éditions Morgane, 1988.
  7. FARRANT Hervé, L’occupation à Ploudalmézeau-Portsall, éditions Label LN, 2012.
  8. Service Historique de la Défense (S.H.D) de Vincennes, dossier individuel de Résistant de Jean Le Gall (GR 16 P 354788) - Non consulté à ce jour.
  9. S.H.D de Caen, dossier d’attribution de la mention Mort pour la France à Jean Le Gall (AC 21 P 75577) - Non consulté à ce jour.

Remerciement à Françoise Omnes pour la relecture.

Notes

[1ou Jade Fitzeroy