80ème anniversaire des exécutions de Morlaix

Vendredi 14 octobre

Description

Le 31 août 1942, les résistants brestois Jean Kerautret et Vincent Guiavarch descendent la rue de la Fontaine à Recouvrance. Ils tombent sur un groupe de soldats allemands, des heurts éclatent et dans la foulée des coups de feu sont échangés. Les deux résistants touchés sont capturés et internés quelques jours au siège de l’Aussenkommando Brest du Sicherheitspolizei-Kommando (S.D) en l’École Bonne-Nouvelle. Les résistants semblent y avoir été torturés avant d’être emprisonnés à Pontaniou en attendant leur jugement. Durant l’instruction, des perquisitions sont menées à leurs domiciles. D’après Eugène Kerbaul, un petit arsenal est découvert chez Jean Kerautret. Son oncle Albert Cadiou est également convoqué par l’occupant, qui lui demande la nature de ses relations avec son neveu.

Les deux résistants communistes sont jugés par un tribunal militaire et condamnés à mort pour intelligence avec l’ennemi et voies de fait. Jean Kerautret et Vincent Guiavarch sont fusillés à Morlaix, le 14 octobre 1942. Les corps sont inhumés en toute discrétion dans le cimetière de Morlaix. Le concierge du cimetière, curieux, déterre le 16 octobre 1942 les deux corps et trouve sur eux leurs des papiers d’identité.

Présentation rédigée par Gildas Priol, le 28 septembre 2022.