PENGAM Marie

Marie René Perrine Pengam épouse Henri Auffret, le 28 novembre 1934 à Brest. Ensemble, ils tiennent le Café des Ouvriers au 151 rue de la Vierge à Brest.

Nous ignorons si Marie Auffret a fait activement partie de la résistance mais les nombreuses réunions du Groupe Élie dans le café et l’implication clandestine de son époux, le laisse à penser.

Le 15 mai 1941, son époux Henri est recherché par les agents allemands de l’Aussenkommando du Sicherheitsdienst (S.D) de Brest. Elle le prévient à temps, en parlant breton alors que ces derniers arrivent au café. Cet acte sauve son mari qui parvient à s’enfuir. Hélas, les allemands arrêtent Marie Auffret. Elle est jugée avec les autres membres du Groupe Élie. Son procès commence en novembre 1941 sur Paris ; le verdict est clément, elle est relaxée.

Leur mariage est dissous en 1947.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Commune de Plounévez-Lochrist, registre d’état civil.
  • Archives municipales de Brest, registre d’état civil (3E447).
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier Procès du Groupe Élie (GR 25 P 16344), aimablement transmis par Edi SIzun.
  • BROC’H Jean, J’avais des camarades, éditions Le Télégramme, 1949.

Remerciement à Pascal Le Moigne pour la relecture.