ABIVEN Robert

Robert François Marie Abiven travaille à Paris sous l’Occupation. Sous-ingénieur électricien à la société des Téléphones, 2 rue des Entrepreneurs, le plabennécois revient dans sa commune natale après l’annonce du débarquement en Normandie en juin 1944. Il y retrouve sa famille réfugiée de Brest.

Au début des combats de la Libération dans le secteur en août 1944, Robert Abiven intègre les rangs des Forces françaises de l’intérieur (F.F.I) au sein de la Compagnie F.F.I de Plabennec. Il participe aux opérations militaires dans le secteur puis se voit détacher auprès de l’Armée américaine pour la suite des opérations militaires sur Brest. Il entre dans les faubourgs de Brest le 14 septembre 1944 et dès lors, ne donne plus de nouvelles.

Ses supérieurs ne s’inquiètent pas, pensant qu’il a suivi les américains mais à la demande de la famille Abiven, les F.F.I cherchent à le localiser. Ils n’y parviennent pas dans un premier temps, Robert Abiven est alors porté disparu. L’enquête apprendra qu’il fut tué à Brest le 15 septembre 1944. Prise pour un soldat américain, sa dépouille est transférée sur le cimetière américain provisoire de Saint-James à Montjoie-Saint-Martin dans la Manche.

À titre posthume, il reçoit la médaille de la Résistance française en 1958.

Publiée le , par Gildas Priol, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

  • Archives départementales du Finistère, dossier individuel de combattant volontaire de la résistance de Robert Abiven (1622 W).
  • Archives F.F.I de l’arrondissement de Brest, documents relatifs à la Cie F.F.I de Plabennec.
  • Ordre de la Libération, Paris, registre des médaillés de la Résistance française.
  • Service historique de la Défense de Vincennes, dossier individuel de F.F.I de Robert Abiven (GR 16 P 1672) - Non consulté à ce jour.
  • Service historique de la Défense de Caen, dossiers d’attribution de la mention Mort pour la France de Robert Abiven (AC 21 P 1848 et AC 21 P 732601) - Non consultés à ce jour.